Années trente: une chanson de Michel Bühler

image7371

N’avez-vous pas de mémoire
Revoici les années noires
Qui montrent leur nez pas bien loin

Revoici les années trente
Ou alors leurs descendantes
Fringuées chic, présentant bien

“Ein Volk ein Reich ein Führer”
Un gros Duce en fureur
Voilà c’ qu’ était en chemin

Aujourd’hui ce qui s’avance
C’est la même pestilence
Et vous ne dites rien…

◊ ◊ ◊ ◊ ◊

N’entr’ voyez-vous pas derrière
La propagande grossière
Et les slogans assénés

Derrière l’homme providentiel
Quasiment tombé du ciel
Juste à point pour nous sauver

Comme l’ombre comme l’image
Grisâtre vieillie par l’âge
D’ la barbarie du passé

Même racisme mêmes brutes
Même vertige même chute
Et vous restez muets…

◊ ◊ ◊ ◊ ◊

N’ont-t-elles rien qui vous débecte
Ces publicités infectes
Qui maculent nos journaux

Et c’ parti valet des riches
Qui s’ prétend sur ses affiches
Doux et blanc comme l’agneau

Qui déterre des peurs anciennes
Pour appeler à la haine
Sur fond d’Alpe et de drapeaux

Tandis que son chef ricane
Et triomphe et se pavane
Bon Dieu mais qu’est-ce qu’il vous faut?

◊ ◊ ◊ ◊ ◊

N’ voyez-vous pas l’évidence
Les provoc’s et la violence
Qui montent dans ce pays

Où sans honte les cyniques
Arrivistes politiques
S’inclinent ou bien se rallient

Où des lâches sans honneur
Prépar’nt le lit de l’horreur
En se pensant à l’abri

Quel tocsin faut-il sonner
Combien d’cris désespérés
Faudra-t-il lancer ici

◊ ◊ ◊ ◊ ◊

Quel tocsin faut-il sonner
Combien d’cris faut-il lancer
Putain! Pour vous réveiller?

Michel Bühler
L’Auberson, 11. 10. 07

Une réflexion au sujet de « Années trente: une chanson de Michel Bühler »

  1. Ping : Fred H

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *