Le droit à l’alimentation, c’est pas de la tarte

2012_couve_seule_fr

Lorsqu’on parler de manger, immédiatement certains nous rabaissent au stade de « consommateurs alimentaires ». C’est réduire l’alimentation à des questions d’achats et de ventes. Ils oublient juste la notion de plaisir.

Nous voulons devenir des co-producteurs actifs de la communauté qui nous nourrit tous les jours. Parce que nous la respectons et nous voulons qu’elle vive. Si nous aimons les produits qui sont « bons, justes et propres », c’est pour se rappeler que « manger est un acte agricole »

Dès cette année, La Semaine suisse du Goût et Slow Food Suisse ont décidé une mise en réseau. C’est le résultat de valeurs communes partagées.

Car l’alimentation, c’est avant tout la joie. Le fait de se retrouver autour d’une table ne sert pas uniquement au partage de la nourriture, mais favorise aussi le dialogue, l’éducation permanente et le plaisir de la vie en société.

Nous voulons rendre à l’alimentation la valeur centrale qu’elle a perdu dans la vie quotidienne. Il dépend de nous que le droit à l’alimentation devienne un droit primordial de l’humanité.

La Semaine du Goût est née de la volonté de faire vivre un patrimoine culinaire. Si nous n’y prenons garde, tous ces petits savoirs qui se transmettaient de génération en génération, vont disparaître avec l’industrialisation de la nourriture.

La Semaine suisse du Goût a rassemblé une belle semaine 2012. Des milliers de personnes se préparent dans tout le pays pour vous offrir des rencontres autour du goût.

Prendre le temps de cette convivialité autour de la table, c’est tout simplement nous recentrer sur de vrais valeurs.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *