Rendre au peuple grec ce qui est au peuple grec !

bando-site-syriza

APPEL CITOYEN à l’attention du Conseil Fédéral

Tout comme le fisc étasunien pour ses citoyens, le peuple grec et son gouvernement ont le droit de savoir qui cache son argent en Suisse.

Depuis 2008, le peuple grec est soumis à une cure d’austérité sans précédents. Aujourd’hui, une partie considérable de la population, parmi laquelle un très grand nombre d’enfants, n’a plus accès à une nourriture en quantité et qualité suffisantes ni aux soins médicaux de base.

Le niveau de vie de la majorité de la population a été drastiquement réduit par des coupes successives dans les salaires et les retraites. De même, l’accès à l’éducation est réduit aussi bien par les coupes budgétaires massives que par la pauvreté qui oblige les enfants à travailler pour aider financièrement les familles à faire face à la situation.

Cet appauvrissement favorise le développement de forces politiques propageant la haine raciale et la violence, ce qui rappelle les heures les plus sombres de l’histoire européenne récente, celle du 20ème siècle.

Ces souffrances sont imposées au peuple grec par la troïka formée de l’Union européenne, l’UE, de la Banque centrale européenne, la BCE et du Fonds monétaire international, le FMI. En échange de versements au pays pour rembourser la dette auprès des banques européennes, ce sont des sacrifices toujours plus grands que la troïka exige depuis six ans.
Le 25 janvier dernier, le peuple grec a décidé démocratiquement de se doter d’un gouvernement de rupture avec l’austérité, avec les mémorandums, avec les diktats de la troïka. Depuis, le gouvernement d’Alexis Tsipras a déjà pris une série de mesures pour alléger les souffrances de la population.

Cependant, c’est au nom de la dette que l’Union européenne, la Banque centrale européenne et le Fonds monétaire international maintiennent leurs exigences : en essayant d’imposer leur volonté au peuple grec c’est la réalisation du programme sur lequel le gouvernement de Syriza a été élu qu’ils rendent impossible.

Or, la dette publique de la Grèce n’est pas le fait d’une prétendue fainéantise des Grecs: elle résulte de toute une série de choix politiques et de facteurs économiques parmi lesquels l’évasion fiscale.

A elle seule, d’après le journal allemand Die Zeit, l’évasion fiscale représentait en 2010 l’équivalent de deux fois et demie le PIB du pays. Aujourd’hui, le montant des avoirs échappant au fisc grec est unanimement estimé à plusieurs centaines de milliards d’euros.

De fortes chances existent qu’une partie de cet argent repose dans les coffres des banques suisses.

Il y a quelques années seulement, le Conseil fédéral a transmis au fisc des Etats-Unis la liste des plusieurs milliers de citoyens étasuniens disposant de comptes dans les banques suisses. Ceci pour sauver les activités d’UBS aux Etats-Unis.

Aujourd’hui, nous demandons solennellement au gouvernement de la Suisse d’en faire de même pour permettre au gouvernement grec de réaliser le programme pour lequel il a été démocratiquement élu.

Ainsi, nous demandons au Conseil fédéral de transmettre le plus rapidement possible au gouvernement de la Grèce la liste des citoyens grecs détenteurs de comptes dans les banques suisses.

Premières et premiers signataires:
Albert Anor, Genève, Isabelle Aparicio, Prilly, Ernest Badertscher Orbe, Jean Batou, Genève Christophe Béguin, L’Abergement, Anne-Marie Bergdol, Chexbres, Bernard Borel, Aigle, Enrico Borelli, Lugano, Claire Bozonet, Genève, Elisabeth Brindesi, Lausanne, Michel Buhler, L’Auberson, Gerardo Callisto, Lausanne, Claude Calame, Lausanne, Manuela Cattani, Genève, Franco Cavalli, Bellinzona, Patrice Charpentier, Lausanne, Bruno Clément, Genève, Joseph Daher, Lausanne, Davide De Filippo, Genève, Helena De Freitas, Genève, Pierre Dekkers, Meyrin, Erika Deuber-Ziegler, Genève, Willy Eberle, Zürich, Claude Desimoni, Savigny, Michel Favre, Tramelan, Pierluigi Fedele, Delémont, Claudine Fischer Payerne, Christophe Gallaz, Genève, Giovanni Galli, Locarno, Elisabeth Gaudin, Genève, Paolo Gilardi, Genève, Luc Gilly, Genève, Martial Gottraux, Villarimboud, Stéphane Guex-Pierre, Genève, Jean-Pierre Guignard, Lausanne, Jocelyne Haller, Genève, Franz Hohler, Zürich, Thierry Horner, Genève, Nago Humbert, Cortaillod, Dominique Isperian, Martigny, Pierre Jeanneret, Grandvaux, Annick et Jean-Pierre Keller-James, Présinge, Daniel Künzi, Genève, Maillard Philippe, Lausanne Janine Massard, Lausanne, Jean-Marie Meilland, Martigny, Claire Martenot, Genève, Jean-François Musy, Turin, Oggier Claudine, Troistorrents, Magali Orsini, Genève, Albert Nahory, Genève, Vasco Pedrina, Zürich, Katharina Prelicz-Huber, Zürich, Albert Stolz, Aarau, Rita Schiavi, Bern, Tobia Schnebli, Genève, Sabrina Scardua, Tartegnin, Carlo Sommaruga, Genève, Anna Spillmann, Genève, Willy Streckheisen, Lussy-sur-Morges, Pierre Strauss, Genolier, Michel Thévoz, Lausanne, Christos Tiphticoglou, Genève, Melina Tiphticoglou, Genève, Micheline Tiphticoglou, Genève, Christian Tirefort, Genève, Ursi Urech, Aarau, Nicolas Verdan, Chexbres, Eric Voruz, Morges, Bernard Voutat, Lausanne, Salika Wenger, Genève, Cédric Wermuth, Baden, Angelo Zanetti, Bellinzona, Marco Zappa, Bellinzona, Jean Ziegler, Genève, Josef Zisyadis, Lausanne, Zürcher Ernst, Biel.

signatures: avoirs-grecs@hotmail.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *