Rauber: nouveau secrétaire du POP vaudois ?

rauber_edited

André Rauber, le « grand » historien du mouvement communiste suisse et le dernier rédacteur en chef du quotidien « Voix Ouvrière » avant sa disparition définitive, est adulé depuis quelque temps par les média commerciaux.

Ce monsieur est un donneur de leçon patenté: dès qu’on lui donne l’occasion d’écrire, il se donne à coeur joie pour proposer en long et en large ses solutions sur l’avenir du POP vaudois.

C’est vrai qu’il en connaît quelque chose. Stalinien patenté pendant tout la période où il était dans les instances dirigeantes du PST-POP, il s’était particulièrement illustré dans le découragement de générations de jeunes popistes, qui n’en pouvaient plus de ses leçons politiques et de morales bréjneviennes.

Vu ses soucis personnels sur l’avenir du POP, qui l’empêchent de dormir, il devrait faire acte de candidature de secrétaire politique au prochain congrès devant ce qu’il appelle le « ras-le-bol face à la démarche égocentrique d’un dirigeant politique et du barrage qu’elle a constitué pour la promotion d’autres candidats de valeur » (Le Temps).

Il y a cependant juste deux hics: ce personnage de valeur devrait d’abord adhérer au POP et payer des cotisations et ensuite il devrait commencer à apprendre à manier le mégaphone, cela pourrait servir en cas de sortie inopinée dans la rue…