Jean-Louis, Blocher, tromperie permanente

Il y a quelques années le parlementaire Blocher avait été surpris en flagrant délit d’utilisation du bouton de vote de son voisin de pupitre.

Hier, mardi 18 septembre, lorsqu’il est venu squatté le Comptoir suisse, le garde helvète des Sceaux a trouvé (tiens,tiens !) le temps de faire notre Jean-Louis, le concours mondial des vins vaudois. Pire, entre deux palpages de vacherin, il l’a gagné, comme le rapporte le quotidien du terroir, 24 Heures. Encore une tromperie.

C’est comme en politique sanitaire, fiscale, paysanne, énergétique, l’UDC est un habillage de tromperie permanente. Je ne comprends d’ailleurs pas que la FRC ne porte pas plainte sur l’emballage, les consommateurs-usagers-citoyens que nous sommes
ont le droit de connaître à quelle sauce ils vont être mangés dans les années brunes qui viennent…

A dire vrai, une question me turlupine: un parlementaire qui triche peut-il être différent lorsqu’il se retrouve ministre ? Je vous laisse la réponse.