Parlement suisse: espace commercial

drapeau suisse interrogation

Il était beau le Parlement cet après-midi: inaccessible pour les élus du peuple. Bof, normal, l’espace public vendu au tout commercial de l’Eurofoot. Entrer au Parlement, rien de plus facile, il s’agissait simplement de contourner la Place fédérale vendue aux intérêts privés.

Tiens, tiens…, je croyais que les manifestations étaient interdites pendant les sessions parlementaires. Tu parles, c’est valable pour les manifestations de solidarité, de résistance de la gauche, pas pour celles des publicitaires privés !

L’image de ce jour du Parlement: celle d’une chambre croupionne, pour la figuration, une chambre d’enregistrement sans aucun intérêt. Ainsi va la démocratie helvétique: amateurisme, à la solde des lobbys et folklorisme politique.

Publicitaires du monde entier ! La Suisse est votre pays ! Allez voir en Italie, en Grèce, en France, en Allemagne, si vous oseriez faire la même chose …

Ce manque de respect n’a rien à avoir avec une liesse populaire qui remette les parlementaires à leur place, il indique juste la place que l’économie privée assigne aux élus publics: RIEN !

Les oublis de la presse commerciale

Le référendum contre la 5ème révision de l’AI a été déposé à  Berne le 25 janvier. Ce ne fut pas un mince pari pour le groupe parlementaire « A Gauche toute ! que de réussir à  fédérer autant d’organisations, d’associations, de partis, de syndicats et surtout de faire aboutir ensemble ce référendum que les grandes organisations ne voulaient pas.

Evidemment, comme d’habitude, pas un mot dans la presse commerciale sur le rôle joué par la « gauche de la gauche » dans cette réussite.

11.700 signatures dans le seul canton de Vaud (presque comme une initiative cantonale) et juste quelques lignes sans analyse à  quelques semaines du vote populaire (17 juin) et des élections nationales… Il fallait le faire, ils l’ont fait.

Remise référendum AI