Drôles de socialistes contre la caisse unique…

Caisse unique

Il y a deux jours, mon initiative "Libre choix cantonal. Caisse unique ou concurrence pour l’assu­rance-maladie de base" a été refusée en commission au Conseil national par 4 oui 15 non et 6 abstentions. Rien que de très normal, me direz-vous… vu l’infiltration des lobbys dans la commission de la santé.

Il reste que le plus curieux, c’est le refus de soutien de la quasi-totalité des socialistes, sauf du président de l’Union syndicale suisse. On se perd en interrogations multiples.

Car au moment même où le parti socialiste du canton du Jura veut lancer une initiative cantonale en la matière, le PS refuse la même idée en commission.

A moins que la raison soit plus prosaïque… je ne suis pas dans le bon parti. Diable que la politique politicienne est terrible pour les personnes modestes.

Caisses uniques cantonales… tiens, tiens.

caisse unique

Maintenant, ils parlent tous de la caisse unique cantonale ou régionale. C’est intéressant. J’imagine donc sans peine qu’ils vont pouvoir soutenir mon initiative parlementaire déposée en juin de l’année passée.

Elle demande que la législation de la loi sur l’assurance-maladie soit modifiée afin de permettre une dérogation lorsqu’un canton souhaite instaurer une caisse unique cantonale pour l’assurance de base.

Les primes d’assurance-maladie sont cantonales. Les assurés ont l’obligation de s’assurer dans leur canton. Les Zurichois et les Genevois ne peuvent pas choisir de s’assurer en Appenzell pour payer les mêmes primes que les Appenzellois. La Suisse a très clairement 26 systèmes de santé.

Les planifications hospitalières sont faites dans chaque canton de façon autonome. Elles ne sont pas faites au niveau fédéral. Les densités médicales et hospitalières varient fortement d’un système de santé (canton) à un autre système de santé (canton).

Il est, par conséquent, logique que chaque canton (système de santé) puisse choisir le mode de financement (prime par tête, impôt sur le revenu, etc.) et la création d’une caisse-maladie unique cantonale ou la mise en concurrence d’assureurs privés pour l’assurance-maladie de base.

Tout cela est d’une telle évidence, mais voilà… l’idée qu’ils continuent à discuter dans tous les coins de Suisse, ne vient pas du bon parti…

rHumeur: Début de révolte chez Pascal Broulis

animeIl paraît qu’un collaborateur de Pascal Broulis lui aurait fait remarquer que l’annonce parue aujourd’hui dans 24 heures contre la caisse unique était assez stupide: « Pascal, tout d’abord, les assureurs ne demandent jamais leur avis aux assurés avant d’augmenter annuellement leurs primes. Ensuite, les radicaux ne vont pas se mettre à l’avenir à demander le leur aux contribuables avant d’augmenter les impôts, directement ou indirectement… » Tout en licenciant avec effet immédiat ce candide collaborateur, le candidat radical aurait soupiré: « Si je continue de trop écouter Philippe Leuba, je vais commencer à faire des conneries… »

Taux de probabilité: 32,5%

broulis_24h

rHumeur: Broulis serait la marionnette des actionnaires des caisses maladie

animeUne nouvelle rumeur vient démentir celle qui prétendait que Pascal Couchepin instrumentalisait Pascal Broulis. Il paraît en effet que le coup de fil reçu par le candidat radical n’émanait pas du Conseiller fédéral, mais de Philippe Leuba, lequel rappelait à son co-listier la consigne donnée aux candidats de droite par les actionnaires des caisses maladie.

Taux de probabilité: 9%

Le terrible blues d’un assureur

assura_24heures

Aujourd’hui, dans « 24 heures », Monsieur Jean-Paul Diserens nous livre un poignant témoignage. Directeur général de la caisse maladie Assura, il révèle dans le quotidien vaudois la terrible réalité à laquelle il doit faire face: douze heures de travail par jour, devoir être constamment disponible,
superviser 700 collaborateurs, recevoir une rétribution moins élevée que celle du directeur de Nestlé ou de Novartis (ça, c’est vraiment trop dur!)…

Mais tout ça n’est rien, nous confie ce martyr. Non, ce qui est « vraiment pénible, c’est de supporter l’opprobre… »

Le lecteur en a les larmes aux yeux…

Monsieur Diserens, sur le Z-blogue, nous avons entendu votre message. Nous encourageons donc plus que jamais tout le monde à voter oui à la caisse unique, ceci afin que vous soyez libéré de votre cauchemar et puissiez retrouver une vie normale. Celle, par exemple, d’un assuré lambda à qui chaque année l’augmentation de ses primes pose de sérieuses difficultés. De vraies difficultés.

Action pour la caisse unique

Ce matin, 12 février, des militants A Gauche Toute!, emmenés par Josef, ont réalisé une action sur une des affiches des assureurs prônant le non à la caisse unique. « Ces affiches ont été payées par nos primes, elles sont à nous, nous avons le droit de les décorer à notre façon… »

affiche_1
Lausanne, route de Genève.

affiche_2
« Ras le vol… »

affiche_3
« Affiches payées par nos primes… »

affiche_4
Mission accomplie.