Pourquoi des socialistes veulent baisser l’impôt des riches ?

fauteuille
Les 2/3 du groupe socialiste sont entrés en matière sur la baisse d’impôt proposée par Hans-Rudolf Merz. Ils ont même refusé le renvoi proposé par quelques syndicalistes du PS.

Soyons clair: les ménages qui vont profiter de cette baisse d’impôt voulue par la droite, seront ceux qui ont un revenu de plus de 150.000 frs.

Par contre, les familles qui ont un revenu moyen n’auront au plus qu’une baisse de 3 cafés par mois !

Alors de deux choses l’une: ou la majorité des députés socialistes suisses a perdu la tête, ou alors ils sont les vrais défenseurs de leur nouvelle classe, ces fameux « bobos » qui font progresser les scores de la gauche partout dans le pays…

Et 600 millions de moins dans les caisses publiques pour quoi faire ? Réduire le service public ? Baisser les aides sociales en période de crise ?
Payer la crèche et la garderie des riches ?

Dans ce pays, il y a si peu de résistance populaire organisée, que les partis qui s’affichent à gauche ne prennent même plus de gants pour cacher leur politique.

La flat-tax d’Obwald et ses 14,4 millions pour intempéries

Inondation obwald

Le Conseil fédéral a bien raison de proposer au Parlement une contribution extraordinaire pour réparer les dégâts dus aux intempéries de 2005.

Le canton d’Obwald a été en fortement touché dans son infrastructure routière. Les 14,4 millions de francs de la solidarité confédérale sont donc légitimes.

Justement, parlons de solidarité confédérale et intercantonale. Car tout se tient !

Peut-on dans le même temps tendre la main pour recevoir les fonds du peuple suisse et dans le même temps introduire la flat-tax à Obwald, qui remet une couche de paradis fiscal au détriment du peuple suisse ?

S’il y avait un vrai gouvernement dans notre pays, il conditionnerait les 14,4 millions d’aide à un minimum d’harmonisation fiscale… Il n’y a pas de raison de payer pour un gouvernement cantonal qui cherche à canibaliser les autres. Finalement, nous allons payer deux fois.

Impôts dégressifs: on saura le 1er juin…

C’est donc confirmé: il y aura une audience publique le 1er juin 2007 à 9H au Tribunal fédéral à Lausanne, afin de juger sur le recours que nous avons déposé avec 3 Obwaldiens contre la loi d’impôt scandaleuse du canton d’Obwald.

Depuis février 2006, nous attendons la date de cet important jugement qui va marquer la politique fiscale suisse et intercantonale.

Pour rappel, après l’abandon des socialistes suisses dans la recherche des recourants dans le canton d’Obwald, il avait fallu que je démènage dans ce canton pour trouver des citoyens oppositionnels d’Obwald et déposer ensemble solidairement ce recours.

J’aurais l’occasion de revenir dans les jours qui viennent sur cette question politique qui a des répercussions y compris internationales.

Les portes du pénitencier

Alors Johnny veut se réfugier en Suisse… Décidemment, on est un pôle d’attraction très particulier. Casino A ? casino B ? Surtout vache à  lait pour des pékins qui se délocalisent tout le temps n’importe où cela rapporte. Moralement inadmissible bien sûr, mais surtout cela accroît le sentiment anti-fiscal dans la population. Payer des impôts lorsqu’on est salarié ou petit indépendant ? Se saigner alors que des riches fortunés étrangers sont taxés au train de vie comme le patron multimilliardaire d’Ikea et qu’ils échappent à  l’équité fiscale ? En définitive, c’est nous citoyens qui sommes les subventionneurs de ces globalisés. Pendant qu’ils se la jouent, nous, on paient… et on lutte pour maintenir notre service public, qui est tout de même notre revenu social garanti. Enfin, nous, pour les modestes, j’entends.