Assurances: pour que tombent les masques

24h_lpp

« Le problème, aujourd’hui, c’est qu’on oblige les assurés à s’affilier, mais qu’on définit uniquement des prestations minimales pour les caisses. Cela ne peut pas fonctionner si ces dernières doivent servir des actionnaires qu’elles privilégieront naturellement au détriment de leurs assurés.« 

Les propos d’un dangereux gauchiste? Les arguments retords d’un candidat A gauche Toute! au Conseil d’Etat? Pas du tout. Il s’agit des propos de l’ingénieur Jacques Grivel, fondateur de l’unité de recherche Fundo SA, s’exprimant à propos de la problématique du deuxième pilier, aujourd’hui dans « 24 heures ».

Des assureurs qui servent d’abord leurs actionnaires, au détriment de leurs assurés… Cela vous rappel quelque chose?

Et, en passant, au service de qui sont les Broulis, De Quattro, Mermoud et Leuba?

N’oubliez ni de voter pour la caisse unique ni d’élire celles et ceux qui la défendent!

D’Orbe à Lausanne en passant par Guignard

Samedi 3 février. 4 villes: Orbe, Yverdon, Cheseaux et Lausanne. Distribution de roses pour Pierre-Yves et Anne-Catherine, petites cartes de visite sur la caisse unique ou journal « Résistance » pour ma pomme… Beaucoup de sympathie de nous voir ensemble au coude-à-coude, regards complices, tapes sur l’épaule (« cette fois, cela devrait être tout bon pour vous ! »)… Nous sortons des stands politiques figés pour aller à la rencontre des gens qui font leurs courses directement sur le marché.

Juste avant, à Orbe, un petit café et une visite chez Philippe Guignard, le pâtissier-restaurateur du goût s’imposait… Visite des cuisines (une première pour Anne-Catherine), avec tout le personnel et échanges de quelques propos sur la politique et la cuisine. Anne-Catherine: « Mais je croyais qu’il soutenait Mme de Quattro et M. Leuba… Sympa ! ». Oui, il est comme cela Philippe, il y a l’amitié et le reste…

Guignard-Lyon-Z