La gauche qui aime faire le jeu de l’UDC

pologne je t'attends

Au Parlement les socialistes et les verts vont se battre pour ficeler le débat populaire. C’est ce genre d’incohérence qui fait le jeu de l’UDC-SVP.

La reconduction de la libre circulation des personnes est une chose; et l’extension de cet accord à la Roumanie et la Bulgarie, bien que logique, une autre chose.

Jusqu’ici les politiciens de tous bords avaient donné des assurances au peuple, qu’il aurait le droit de se prononcer pour toutes les étapes. Tout ce qui les intéresse, c’est la guillotine du débat.

La « combinazione » a passé au Conseil des Etats et nous allons voir tout soudain au Conseil national nos socialistes et verts venir défendre un paquet ficelé pour escamoter le débat démocratique et tenter d’empêcher une décision en toute indépendance.

Au final, des comportements politiciens de la sorte ne font que renforcer la droite extrême qui peut brandir sans souci le droit à l’indépendance. Joie annexe pour une gauche bien-pensante: cela permet aussi d’escamoter le vrai débat, celui des salaires, des privatisations, bref des mesures d’accompagnement qui font cruellement défaut pour empêcher le dumping social.

N’attend-on pas vu le SECO (Secrétariat à l’Economie) proposer dans un document secret (ah bon !) que les travailleurs des entreprises étrangères qui obtiennent des marchés soient payés selon le salaire de leur pays d’origine ?