Biométrie: hommage au référendaire anonyme

biometrie

Il y a parfois de ces petites joies intérieures en politique qui vous remettent d’aplomb. Le référendum contre la biométrisation généralisée de nos données personnelles en est une. Elle va donner lieu à un vrai débat de société.

Pourtant, nous étions parti de loin avant que le peuple puisse se prononcer.

Concoctée par Christoph Blocher, valet habituel des américains, de Schengen & Cie, repris par Evelyne Widmer-Schlumpf sans sourciller, avec l’aide de la Police fédérale, ce projet monstrueux, centralisateur est emblématique de ce que la Berne fédérale peut mitonner sans s’occuper des libertés citoyennes.

Mon refus d’entrée en matière du 12 mars 2008 n’a recueilli que 17 voix (dont seulement 1 PS, 5 Verts…) contre 147. Puis lentement, mais sûrement, le vote final a montré une évolution intéressante, trop rare pour ne pas être soulignée: 94 oui contre 81 non ! Et si 6 socialistes n’avaient pas voté oui, et si 5 PS et 1 Vert ne s’étaient pas abstenu, le score aurait été encore plus serré…

Aucune force nationale, petite ou grande (à part sur le papier, Les Verts et le PST-POP ) n’a créé de comité référendaire national, mais une myriade de jeunes passionnés, sans engagement politique particulier, ont pris le taureau par les cornes et se sont organisés. Puis, sont venus nos camarades de la Liste Alternative de Zürich, le POP & Gauche en mouvement de Vaud, quelques sections vertes locale et Jeunes UDC locales. Bref, un référendum essentiellement par internet, quelques relais maigres sur le terrain, mais efficaces et une conjonction politique d’oppositionnels pour des raisons parfois opposées.

Le cocktail a pris. Le peuple pourra se prononcer démocratiquement. Hommage donc au récolteur anonyme, au surfeur fou. Et quel regret cependant qu’une authentique force de gauche combative et unifiée n’existe pas sur le plan national…

Car nous serons le premier pays dans le monde à nous prononcer sur la biométrie. Ce n’est pas rien. Et nous pouvons gagner.

5 réflexions au sujet de « Biométrie: hommage au référendaire anonyme »

  1. Depuis l’acceptation de ce que l’on nous a vendu sous le doux nom de « néo-libéralisme » qui n’est autre que l’application outrancière d’un hyper capitalisme, nous assistons à bien trop d’excès et de dérives qui grignotent lentement mais surement nos libertés individuelles. Nous pouvons parler d’un cancer social dont les métastases se répandent un peu partout sur la planète. Il est grand temps de refuser d’être contaminé par cette volonté obsessionnelle de vouloir ficher les gens avec l’arrière pensée évidente de pouvoir les manipuler à souhait. Le troisième millénaire ne doit pas devenir le siècle du chantage permanent après avoir débuté dans celui du mensonge globalisé.
    Les démocraties fragilisées dont la Suisse fait parti se doivent de refuser absolument tout dictat de la raison d’état surtout lorsqu’elle nous est proposée par un pays qui cré des guerres pour pouvoir nous l’imposer.
    Le passeport biométrique ? Des menottes informatiques ! Alors non merci ! YD

  2. Nous avons déjà une fois été fichés… tu te souviens du scandale des fiches ?
    « Wikipédia », l’encyclopédie libre du Net dit que le scandale des fiches (ou l’affaire des fiches) est un épisode de l’histoire moderne suisse. A la fin des années 1980, il a été rendu public que les autorités fédérales suisses ainsi que les polices cantonales avaient observé environ 900.000 personnes sur le territoire suisse (malheureusement il manque toujours l’indication des sources) de façon plus ou moins active et avaient ainsi produit des fiches d’information sur ces personnes. Le but avancé de ce fichage était de protéger la Suisse d’activités subversives communistes. La découverte du scandale des fiches souleva à l’époque des protestations étendues. La confiance en l’État suisse en fut ébranlée…
    Espérons qu’il a en restera assez de ces « ébranlés » pour voter contre ces menottes informatiques !

    Autre chose, Josef, je te rends attentif que le lien dans tes e-mails ne fonctionne plus sur clic directe. Je ne sais pas si c’est seulement chez moi ? Merci pour tou boulot et bravo, ciao
    Erwin

  3. J’aimerais quand même faire remarquer que le POP jurassien a aussi travaillé à la récolte de signatures et certainement d’autres camarades du PST-POP ont aussi contribué à cette récolte. Merci pour eux.

  4. Bien sûr, sûrement, mais cela n’empêche pas de rendre hommage aux anonymes, non ? Car nous c’est normal …

  5. Sa fait plaisir de lire ce résultat !!! Je suis un anonymes vaudois qui a récolté qques chtites signatures pour ce combat (mon premier engagement concret) et j’attends de voire une gauche combattive pour m’engager à fond avec vous. Vous êtes un peu trop gentil à mon goût mais je vous aime bien.

    Alterphil

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *