Fin du Macdo du livre ?

2797

C’est en 1994 que j’ai déposé la première proposition au Parlement suisse pour introduire le prix unique du livre… Refus du Conseil fédéral. Rebelote en 2000 , encore refus.

C’est dire que le débat de ce matin au Parlement, à défaut d’être la reprise totale de nos revendications, est une avancée historique… 28 ans après la loi Lang en France et 15 ans après mon intervention parlementaire.

Voilà bien longtemps que les professionnels du livre de tous bords le répètent: le livre n`est pas un produit marchand comme les autres.

Le Parlement a enfin décidé d’en tirer les conséquences politiques: un début de réglementation.

D’autant plus, que la Suisse est un marché particulier. La plupart des livres vendus sont importés de l’étranger: France Allemagne Italie. Le pluralisme interne culturel a besoin du prix unique pour survivre.

Le libéralisme total a subi une première défaire ce matin. Mais le combat contre la macdonaldisation du livre continue… car, il n’est pas sûr que la Chambre des Cantons suive.

Une réflexion au sujet de « Fin du Macdo du livre ? »

  1. Je pense qu’il est effectivement temps que cela change. Réaction un peu tardive à mon goût, car il y a belle lurette que cela devait se passer ainsi.
    Faut-il avoir du constater la mort lente de plusieur libraire et éditeur indépendant pour que la réglementation change? N’est-il pas un peu tard ou alors, ne serait-il pas que les bouregeois préfère défendre des gros bien dodus que de « petits »?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *