A propos des échecs répétés de la gauche

engrenage

Les échecs de la gauche ne désarçonnent pas que les militants. Dans la population, une sourde inquiétude semble poindre comme si il était automatique que la gauche se renforce au coeur de cette crise de ce système.

Il y a bien sûr la sempiternelle question de l’unité de ceux et celles qui se proclament de la transformation sociale. Mais ce n’est qu’une facette du problème.

Et si la question était: peut-on faire vivre une vraie gauche sans user, utiliser, abuser des mêmes filets et hameçons que la sociale-démocratie ?

Deux courants de la gauche combative répondent, soit par une recherche de pureté révolutionnaire, soit par une présence institutionnelle dans l’attente de temps meilleurs…

Il y a quelques années, le POP vaudois avait organisé une opération-commando destinée à voler quelques 20.000 lettres de l’Etat de Vaud qui devaient signifier des refus ou des baisses de subsides d’assurances maladie. Ces lettres se sont retrouvées le lendemain sur le bureau du Parlement. Le soutien populaire fut instinctif pour une gauche qui pour une fois cessait de se payer de mots.

Pourquoi les militants de la gauche de résistance n’ont pas tenté d’organiser une occupation des sièges de l’UBS ? Pourquoi la gauche ne bloque-t-elle pas les caisses des supermarchés pour que les exclus puissent tenir le coup les fins de mois ? Quand donc la gauche qui se dit écosocialiste bloquera les centres-villes même pour quelques heures pour en faire des centres sans voitures ?

Si une gauche devait émerger, elle ne pourra se construire que sur la base de nouvelles pratiques politiques, faites d’actions directes, de résistances symboliques et de constructions de contre-pouvoirs.

11 réflexions au sujet de « A propos des échecs répétés de la gauche »

  1. Opérations-commando pour voler, occuper, bloquer ou envahir ? Peut-être nécessaires comme symbolique de communication, mais d’une posture plus résistante que pionnière. N’y aurait-il pas aussi des actes positifs, des outils constructifs, pour apporter aux individus les moyens d’être respectés comme acteurs responsables et capables de discernement, de protéger et étendre aussi par eux-mêmes leur sphère personnelle et d’amplifier par leurs propres actes leur liberté économique ?

  2. D’abord excusez mes fautes de français, je suis italophone …
    Ce que Joseph propose sont pour mois des actes positifs de résistence et de respect.
    J’ajoute qu’on pourrait organiser le domicile en masse dans les cantons ou les communes fiscalement plus bon marché. De façon de faire éclater les contradictions …
    Ou on pourrait organiser des recours en masse contre la prochaine augmentation des caisses maladies, ainsi de bloquer le travail des tribuneaux des assurances …

    En Italie on essaie d’organiser la vente directe de produits agricoles.

    Si ces tâches auront la capacité de unifier les gauches anticapitaliste, voilà un dilemme dont je ne connais pas la réponse. Mais je crois que ce serait un bel défi … on tout cas appreciable pour les consommateurs.

    Ciao.

  3. Hello Giovanni, vous avez raison, il faut rechercher et apprécier les actes à l’échelle du respect. Et on ne peut qu’en trouver dans le parcours et les paroles de Josef Zisyadis.

    Les actions énoncées par Josef sont porteuses de symboles, leurs conséquences sont de l’ordre de la communication, en faisant prendre conscience par le franchissement de la barrière d’entrée du sensationnalisme des médias ou celle de la paresse mentale des personnes.

    Mais la communication n’est pas tout pour avancer.
    Pour donner toutes les chances, à tous et constamment, il faut aussi garantir le cadre de vie, c’est le rôle législatif -aussi endossé par JZ, il faut assurer par gros temps les moyens minimaux d’existence (…), c’est le rôle que l’on demande à l’aide sociale, on pourrait aussi mentionner la formation (et permanente) au sens large, mais il y a surtout le besoin de mettre à disposition des outils génératifs pour que l’individu puisse construire, étendre et protéger sa vie personnelle et ses propres capacités productrices; le cas échéant au sein de réseaux sociaux. Ces outils doivent être génératifs, car ils peuvent alors être modelés, augmentés, combinés, voire détournés, selon les besoins et la créativité de chacun.

    Il y a maintenant les moyens juridiques, techniques, d’infrastructures, instrumentaux et de capacité sociale qui permettent l’apport de tels outils aux individus, afin qu’ils soient propres à eux-mêmes protéger certains de leurs droits et d’augmenter leur liberté économique, ceci avec éventuellement l’appui de réseaux d’entraide. Ces développements sont aussi à effectuer, pour et avec ses bénéficiaires, afin de doter notre société d’un faisceau de possibilités pour tous et tout au long de la vie.

    La résistance, en paroles et en actes, doit donc se compléter avec la conquête, pour, avec et aussi par chacun. L’innovation ne se décrétant pas, les structures en place ayant souvent des intérêts contraires aux changements à venir, les impulsions initiales ne viendront que des intéressés eux-mêmes, des (futurs) utilisateurs, d’individus sensibles, du socle d’en-bas.

  4. Je suis plutôt partisan de centre- ville sans piétons…
    Je sais…je sais…Vous ne comprennez pas mon humour et (vlan! ) je vais être censored…
    Demain viendra vite…Les prolos seront privés de bagnole ( vlan! ) et les bourgeois les nargueront au volant d’AUDI ou de PRIUS…
    Au fait : avez-vous essayé de lire tous les articles « écologie arnaque » « réchauffement climatique arnaque » et, surtout, connaissez-vous le canular « MONO-OXYDE de DIHYDROGENE »

  5. Salut tout le monde..

    Alors moi-ce sont mes origines « etats-unisians d’Amérique » (car c’e n’est pas l’unique pays d’Amérique) qui sabotent mon Français.

    Tant-pis, car je suis Suisse mais je ne suis pas prof du Français.

    Où se situe-t-on actuellement par rapport aux « golpistadors » et autres « gorrilistas » de Tegucigapla (chef-lieu du Honduras) qui ont éjecté le President Zelaya?

    Celui qui fut élu par le peuple Honduran- de Honduras?

    Je trouve que la Suisse est correcte sur le plan diplomatique et politique.
    Mais que faire de la presence de « Chiquita Banana » et autres « entities » ou « acteurs » politico-économiques qui sont présents dans le canton de Vaud-et qui « squattent » la Suisse en tant que « siège social Européen? »

    Je suis un pré-retraité AI, mais avec mon épouse nous rendons notre possible aux autres par le volontariat social. »

    Il n’y a pas de merite » -comme on a l’habitude de dire.

    On a manifesté (ici à Sion) en faveur du peuple du Gaza, et nous n’ignorons surtout pas ceux qui ont besoin ici…

    .Il y en a de plus en plus qui passent entre les gouttes des largesses néo-liberales..
    .(au Canton du Valais, le pays de mes ancètres.)

    Merci de nous permettre la possibilité d’être entendu…
    et meilleures salutations, Camarade (s)

    Brian Curdy

  6. Le 20 aout , le télétexte nous « informait »…GRRROS BENEFICES : aprés avoir investi 6Mrds pour sauver l’UBS la confédération va ( ??? ) réaliser un bénéfice de 1 ä 1,2 Mrds .

    Ce que l’article ne disait pas c’est que la confédération a achetté 62 Mrds d’actifs dit « pourris »
    ä l’ UBS . CONCLUSION : 62 moins 1,2 égale 60,8….

    Je reconnais qu’il est impossible de tirrer aujourd’hui un bilan de cet achat d’ ACTIFS POURRIS…Mais je pense quand même que ce type d’ « information » me dégoûte profondément…BEURK !!!

  7. Certains tarés néo-puritains de la gauche caviar voudraient que la manifestation prévue le 19-09 soit aussi une manif de protestation contre les excuses faites par Merz … Cela signifierait que nous soutenonsl’attitude raciste et débile de la flicaille genevoise et du trés exécrable procureur qui la dirige…BEURK¨!!!

  8. Oui Josef, pourquoi ces échecs répétés de la gauche ?
    Sommes-nous masochistes…
    Pourquoi la gauche n’apprend-t-elle pas de ses éternels échecs ?
    Pourquoi la gauche – majoritaire – ne sait-elle pas en profiter ?
    Pourquoi la gauche vote-t-elle régulièrement dans les intérêts de la droite ?
    Pourquoi la gauche se complai-t-elle dans le rôle du chien battu ?
    Pourquoi la gauche n’est-elle pas à gauche… ? ? ? ?

  9. Je n’ai pas de e-mail…Alors j’ai utilisé do@mai68.org pour pouvoir m’exprimer sur ce blog…
    Qu’est-ce que c’est que cet ethnocentrisme qui vous autorise à « requérir » une adresse e-mail alors que certains n’en disposent pas …
    NB do@mai68.org est un internaute connu des sites indymedia…

  10. Camarades,

    Les intellectuels de gauche ont le ventre trop plein pour la plupart, et ne peuvent donc
    pas se trouver en empathie avec les plus démunis.
    Les actions d’éclat sont interessantes , mais pour moi, elles doivent de concentrer
    pour Genève qui est ma ville sur les problèmes qui hantent les déshérites, les jeunes et les ainés en difficultes économiques et les 50 premiers % de la classe moyenne. C

  11. Camarades,

    Je continue. Mon premiere-mail a été lâché par un geste manqué . Ah Freud, quand tu nous tiens!
    Les problèmes principaux sont l’emploi, la santé et le logement. et pour une part non négligeable à Genève, la sécurité dans les quartiers populaires de notre ville.
    Ainsi les actions médiatisées doivent être celles des associations de la société civile,
    des syndicats et des partis de la GAUCHE COMBATIVE.
    Il y a pleins d’action possibles pour dénoncer les scandales immo de Genève qui ont
    fait perdre deux milliards d’argent public à notre Banque Cantonale, à coups de faillites frauduleuses , d’argent noir massif évadé dans les paradis fiscaux et de corruption. Je précise. Depuis la fin des années 70 jusqu’à la fin des années nonante.
    Argent noir quand il s’agit des humbles, qui doivent se débrouiller pour survivre
    Soustraction fiscale quand il s’agit de puissants, alors qu’ils pratiquent L’ARGENT NOIR
    MASSIF EVADE depuis le Suisse, privant nos gouvernements cantonaux et fédéral des milliards dont il aurait besoin pour entamer la révolution duXXI ème siécle la REVOLUTION
    ECOLOGIQUE NON CAPITALISTE. A +

Répondre à pierre duroc Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *