Entre la croix, la faucille et le marteau…

Olivier Briand

Je me suis plongé avec délectation dans ce bel ouvrage. Chaque individu devrait avoir le temps de faire cet examen du temps vécu. Olivier Briand l’a pris. Il nous le livre en toute simplicité. Il réussit à nous entraîner dans tous ses espaces qu’il a vécu, les intimes comme les publics.

C’est étrange comme nous sommes replongés dans l’histoire d’un enfant de milieu populaire, pas si éloignée historiquement et pourtant on ressent bien combien le néo-libéralisme a réussi à tout casser en si peu de temps. Casser nos relations humaines, casser notre monde de simplicité auquel nous étions attachés.

Aucune nostalgie dans ces propos, juste le constat que ce camarade de lutte est un homme de foi qui a su rester debout dans ce monde de brute.

La lutte maintient, c’est ce qui fait le plus peur à nos adversaires de classe. Surtout, lorsque nos actes prophétiques du quotidien, sont des actes d’amitié et d’amour.

Olivier est un militant auto-constructeur. Associatif. Volontaire. Communicatif. Loin des appareils et des mots d’ordre, il a mis en route, dans ce coin de pays retenu, des énergies de transformation.

Il en ressort de la fierté, car il en faut… La fierté que nos valeurs préfigurent un autre monde.

Entre la croix, la faucille et le marteau… le plaisir, Olivier Briand, Editions Mon Village, 2012

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *