De la germanisation de la vie politique

Trois questions pour planter le décor:

1. En 2003 lors des élections nationales quel était le plus important parti romand ?

2. En 2003 lors des élections nationales, quel était le plus important parti romand de droite ?

3. En 2003 lors des élections nationales, quel était le parti romand à égalité avec les Verts romands ?

Eh bien voici les réponses:

1. Le PS avec 23,1 %
2. Le PDC avec 18,5% (12,4% en Suisse alémanique)
3. Le parti libéral avec 8,3% (0,3% en Suisse alémanique)

J’aurais pu vous posez d’autres questions comme par exemple: quel était le score romand de la gauche de la gauche (5%), mais je me suis abstenu par pudeur politique…

Il n’y a rien qui vous choque après des semaines de matraquage germanophone majoritaire repris allègrement par les média, les sondeurs, les commentateurs romands ?

Lire la suite

A côté de la plaque

15 novembre, perdu ou me suis fait voler ma plaque avant de bagnole… Un mois, un mois (!) après, une nouvelle plaque de remplacement arrive à  ma poste de quartier d’Ouchy (encore une poste qu’on a réussi à  conserver avec la mobilisation populaire). Voilà  du service public comme j’aime ! Pas besoin de chercher loin l’explication. Depuis que le Conseiller d’Etat libéral Rochat a repris le Département avec son service de l’automobile (SAN), il s’évertue à  soutenir un chef de service dont le seul but est de devenir calife à  la place du calife lorsque le SAN sera privatisé. Et il dégrade, il dégrade tant qu’îl peut pour faire monter le mécontentement. C’est tellement plus simple de privatiser lorsque la grogne populaire est à  son comble. Encore les empoyés qui vont casquer pour des incapables.