Triathlon à Lausanne, chaque semaine, OUI

ville-sans-voiture

Dommage le triathlon vient de se boucler.

Comme un marronnier, toutes sortes d’événements sportifs, culturels à Lausanne ont lieu une fois par année. A chaque fois, une ribambelle de modifications routières, de la voirie, une panoplie de panneaux d’interdiction sont aménagés; une masse de bénévoles, d’employés communaux de toutes sortes, des policiers, des sauveteurs, des pompiers, des protecteurs civils et j’en passe sont sur les lieux de l’acte pour gérer le flux de bagnoles.

Diable, que c’est compliqué. Diable que cela coûte cher. Et dire que demain matin il faut tout enlever. .

Je me demande si le plus simple ne serait pas que toute l’année, Lausanne devienne le lieu permanent de ce genre d’exhibitions: marathon, triathlon, walking, courses de 20 km, concours de pétanques sur avenues, beachvolley, théâtre de rue, troc de livres, rassemblements spontanés et j’en passe.

L’autre jour, ma grande erreur fut de vouloir porter un objet encombrant en voiture d’Ouchy à la Gare… J’ai dû passer par l’autoroute de contournement et la Blécherette… Bien fait.

Cela ne serait pas plus simple de laisser toute l’année ces panneaux d’interdiction des événements sportifs et culturels et ne plus avoir à se poser des questions stupides du genre « puis-je prendre la voiture » ?

Ce serait NON et puis voilà et on fait avec. Plus de voitures, plus de motos, que des triathlons, des biathlons, des marathons et des téléthons ! Et des piétons !

Lausanne a raison, mais pourquoi diable nous habituer à une ville sans voiture à petite dose ? Ce ne serait pas plus grand de tout boucler toute l’année ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *