Europe: Déroute des socio-démocrates

arton567

Les élections européennes consacrent un véritable camouflet pour les socialistes-libéraux. La droite et l’extrême-droite sortent vainqueurs. La désunion de la gauche radicale est partout un handicap.

Bon, il n’y a pas de quoi pavoiser. Les résultats de l’élection au Parlement européen sont un désastre pour les intérêts populaires et les exclus du Capital. La droite gagne partout du terrain et l’extrême-droite xénophobe et fascisante acquiert une respectabilité au centre de l’Europe-forteresse.

Qui pait le prix de cette secousse en pleine crise économique ? Essentiellement les forces sociales-libérales qui n’ont fait qu’accompagner les intérêts du capitalisme financier.

Le désintérêt populaire pour cette consultation (moins de 50% de participation) n’est qu’un élément supplémentaire de désapprobation de forces politiques qui ne sont que les pâles copies de la droite. Il est de notoriété publique que 80% des votes ont vu le consensus du PSE (européen) et du Parti populaire européen (droite majoritaire) !

Il se confirme que les Verts sont en passe de concurrencer sérieusement le PSE sur le terrain de la nouvelle régulation capitaliste. La « sortie de crise » par le capitalisme vert a plus d’impact au coeur des inquiétudes climatiques, que la vielle réthorique poussive socialiste sur le pouvoir d’achat.

Et la gauche anti-capitaliste dans tout cela ? Quelques soubresauts, quelques avancées aussi marginales qu’inaudibles. Ce qui frappe encore et toujours: l’incapacité de cette gauche de s’unir, de travailler ensemble dans les différences, de donner un élan unitaire à tant d’attentes populaires orphelines. Il aurait suffit de s’unir et une dynamique s’enclanchait. Encore raté, caramba !

2 réflexions au sujet de « Europe: Déroute des socio-démocrates »

  1. Mais dans quel monde vivez-vous ?
    « Europe forteresse » ?!?
    L’Europe est la région du globe qui reçoit le plus d’immigration. Vous entendez ? Du GLOBE ?
    C’est donc tout le reste qui est une forteresse, sauf l’Europe.
    Il n’y aurait plus que Blocher muré dans un bunker entouré d’étrangers que vous continueriez à nous servir cette salade.
    Vous êtes aussi populiste que vos ennemis.
    Juste un peu plus lâche peut-être…
    Un bon indice pour la Résistance : si vous n’etes pas en danger, vous êtes sûrement du c^té du vainqueur. Et vous n’êtes pas du tout en danger. Vous êtes dans le sens du fleuve. Arrêtez de vous prendre pour un saumon, vous n’êtes qu’une vieille carpe rassie et bavarde.
    je vous salue.

  2. ATTENTION!!! Les écologistes ont bénéficié d’un bourrage de crâne trés efficace…

    La PSEUDO crise climatique est un trés bon sujet pour masquer la trés REELLE crise générale du capitalisme…Grâce à cette imposture la petite-bourgeoisie tartignole et moralisatrice attaque « le productivisme » ??? « la croissance » ( de quoi? ) ??? « la consommation » ( de qui ? ) ??? Il faut être aveugle pour ne pas voir que ces MORALISTES
    ( qui soutiennent l’abjecte politique d’ostracisation des fumeurs) sont des petits-bourgeois angoissés, néo-puritains et réactionnaires. Ils veulent bien contester le capitalisme mais ils adorent le marché, l’Europe, …etc…Et ne sont absolument pas pour la trés « d’actualité » ABOLITION DU SALARIAT ET DU PATRONNAT… Donc: tu allume ta TV et tu as 1 chance sur 3 d’entendre un crétin essayer de te faire croire que la crise climatique qui commencera peut-être en 2050 est plus importante et plus urgente que le chômage et la précarité qui existent déjà…
    En FRANCE les election EUROPEENNES ont été précédées par l’émission « mondiale » du démagogue SOTERIOPLANETISTE Arthus-Bertrand et par une émission sur TF1 qui relégait les délires paranoïaques de la CRIRAD au rang de chansonnette hypnotique pour nourrissons….On nous racontait que la totalité du territoire était submergée par des tonnes de déchets radioactifs…
    J’en conclus que le vote écolo est une sorte de crise d’angoisse fabriquée par le bourrage de crâne des media…Pour éviter les éventuels votes d’extrème gauche qui risquait d’encourrager les grêves dures et les occupations.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *