Pour l’instant, la loi contre les chômeurs est en panne

chomage-chiffres-00037

La situation est pour l’instant cocasse, pour ne pas dire plus.

Au départ, j’ai proposé seul en commission de l’économie du Conseil national de ne pas entrer en matière sur cette loi de pénalisation des chômeurs.

Au final, après plusieurs jours de commission, le vote révèle une fracture à droite qui permet à la position du refus de devenir majoritaire… Finalement donc 8 voix contre (POP, Verts, PS) 7 voix pour (PDC et radicaux) et 10 abstentions (UDC et radicaux).

Et du coup, je me retrouve (pour l’instant) rapporteur de majorité au Parlement, contre cette loi… Il y a parfois quelques retournements étranges.

Que comprendre de tout ce mic-mac ?

L’extrême-droite et la droite la plus dure (vous savez, celle qui préfère foutre les millions par la fenêtre comme avec l’informatique militaire…) veut encore plus d’économie sur le dos des chômeurs, des précaires et des jeunes. Son jeu consiste à faire pression sur le Conseil fédéral et ses partis pour qu’ils aillent plus loin dans la casse de l’assurance-chômage.

Donc pas de triomphalisme… Dès qu’ils auront réussi à s’entendre dans les coulisses, tout rentrera dans l’ordre des choses du capitalisme.

Finalement, c’est le peuple qui devra trancher, car nous serons bel et bien obligé de lancer un référendum.

La seule chose qui devrait faire réfléchir certains, c’est qu’il vaut mieux dès le début refuser d’entrée en matière, car c’est la seul position de résistance.

2 réflexions au sujet de « Pour l’instant, la loi contre les chômeurs est en panne »

  1. Pas de doute, ton flair politique a permis de mettre du sable dans l’engrenage : luttons absolument – et tous unis ! – contre cette nouvelle loi scélérate !

    Bien à toi, jacky

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *