Morges: la Grande Table du Goût était un pied de nez

Morges: la Grande Table du Goût était un pied de nez

Morges 2002

Coluche avait raison: « il y a trop d’étrangers sur Terre ».

Finalement, ce n’était pas si anodin que cela de tenir la 4ème Grande Table du Goût au centre de Morges ce dimanche 25 mai, à une semaine du vote sur les naturalisations sauce UDC…

Il y avait un parfum de revanche, un fumet de fierté culinaire. La commission suisses-étrangers de Morges avait bien fait les choses pour cette 4ème édition. Je rappelle juste que cette Grande Table a vu le jour en 2002 pendant la Semaine du Goût (à l’époque elle avait lieu au printemps), faisant ainsi de Morges la 1ère Ville suisse du Goût.

Derrière la rencontre internationale des cuisines du monde, il y a une leçon de choses pour des milliers de personnes réunies.

Les gens de toutes les traditions, de toutes origines sont fiers de leurs cultures. Ils sont heureux de les faire partager. Imaginez un stand des vins de Morges aux côtés d’un poulet africain, d’une sardine portugaise. Et côte-à-côte, un stand grec, un stand turc, un stand macédonien, un stand kosovar. C’est pas beau ça ? C’est pas faire à la nique à ces gouvernements qui opposent tant de peuples entre eux ?

Finalement, derrière les visages joyeux, il y avait une démonstration de force, un sacré pied de nez à tous ces ronchons xénophobes.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.