3 initiatives parlementaires en discussion à Berne

3 initiatives parlementaires en discussion à Berne

La commission de l’économie et des redevances du Conseil national va discuter lundi 29 octobre mes 3 initiatives parlementaires suivantes:

* Initiative Contre la discrimination des étrangers en matière de primes d’assurance automobile

* Initiative Harmonisation de l’imposition des hauts revenus

* Initiative Consommateurs et défense des traditions viticoles suisses

PS: C’est bizarre d’avoir été battu aux élections et de se retrouver une semaine plus tard à défendre au Parlement 3 initiatives parlementaires… Mais c’est ainsi, on reste de fait conseiller national jusqu’au 2 décembre. Le seul qui ne l’a pas encore compris, c’est Neyrinck. Il est tellement fou de son nouveau titre, que dès le lendemain de son élection, avoir même d’avoir été assermenté, il s’est dépêché de se faire imprimer des cartes de visite et il signe tous ses articles du titre qui l’a fait rêver pendant 4 ans. On a les rêves qu’on peut, à défaut d’un peu d’humilité…

8 thoughts on “3 initiatives parlementaires en discussion à Berne

  1. J’ai vu que ces trois initiatives ont déjà été rejetées en commission. Existe-t-il un lien permettant de connaître le vote de chacun des membres ou doit-il, lui aussi, rester confidentiel? Et existe-t-il un texte argumenté produit par ces mêmes commission?

  2. Effectivement, M. Neirynck semble oublier qu’il devrait être assermenté avant d’user du titre de Conseiller national.

    Un autre élu avant lui a montrer la même impatience. Il s’agit de Jean Christophe Schwaab, lequel, après son élection au Grand Conseil vaudois n’a pas attendu l’assermentation pour signer « Député » quelques courrier des lecteurs dans « Le Régional ».

    Moralité : quel que soit l’âge ou la couleur politique, certaines personnes doivent composer avec un égo surdimensionné !

    Bonne continuation…

  3. Monsieur,

    Pour vous battre… il faut être présent…
    Madame Huguenin va continuer à travailler, réellement travailler. Et vous ? Serez-vous présent lors des scrutins importants ? Je me pose la question du fait que vous avez souvent brillé par votre absence lors de véritables enjeux.
    Je ne vous fais pas confiance car vous ne m’avez jamais démontré que vous étiez un homme sur qui l’on pouvait vraiment compter à Berne. Une feuille de présence signée lors de l’arrivée et du départ ne signifie pas que vous êtes entrain d’oeuvrer pour la gauche. N’oubliez jamais, Monsieur, que la majorité n’a pas voté pour vous. N’oubliez pas que ces 700 voix sont le reflet d’une déception… Lorsque nous savons qu’il y a environ 350’000 personnes ayant au droit de vote… Calculez le pourcentage d’électeurs qui ne désiraient pas que vous nous représentiez à Berne. Cela, peut-être, vous permettra de prendre vos responsabilités. Encore une fois, pour les jeunes, vous faites partie des politiciens qui font ce qu’ils veulent. Hormis cela, Mme Huguenin sera bien plus efficace à Renens (femme extraordinaire) que vous, n’importe où… vous en avez déjà fait vos preuves, il me semble.Et ce, non pas seulement en tant qu’élu mais aussi en tant que membre de votre parti (qui a bien failli vous tourner le dos plus d’une fois). J’espère que vous tirerez des leçons de vos agissements antérieurs et que vous saurez nous convaincre. Bon travail.

  4. Bravo Joss, pour ce commentaire! Enfin un autre qui a le courage de dire ce qu’il pense…
    Quand je vois que « certains » osent critiquer Monsieur Neyrinck! Monsieur Neyrinck a été réélu, lui!! Et n’est pas à Bern par des magouilles électorales… Le peuple l’a VOULU a Bern, et qu’il signe déuté ou pas, peu importe!! Il a sa place « légitime » à Bern!

    Moi aussi je trouve que Marianne Huguenin est une femme extraordinaire, et que Renens a de la chance. Mais je ne comprends pas son geste… Elle est trop intelligente cette femme, quelque chose a dû se passer…

    Dernier commentaire, je vois que Monsieur Zisyadis ne réponds jamais aux commentaires négatifs. Si ils étaient des insultes, je comprendrais, mais là, je voudrais bien une réponse… Et ne me ressortez pas que je ne connais pas les règles de la proportionnelle, car vous savez une chose tout autant que nous: le peuple ne vous veut plus!! Répondez une fois franchement, à cette critique!! Car la politique n’est-elle pas la confrontation des idées aussi? Et non de la complaisance?

    Merci, cher Monsieur Zisyadis!

  5. Merci Henri et Olivier. Olivier, je suis une femme 😉

    Pour en revenir à vous, Monsieur Zysiadis… je voulais émettre cette étrange pensée qui ne peut rester dans la noirceur de ma petite cervelle.

    J’ai eu l’occasion de voir, au loin, Monsieur Charles Favre qui parlait avec une dame, à Lausanne. Et, j’ai pensé à cette droite qui a voulu joué les opportunistes en s’alliant avec un parti « fort »… Je vous ai reconnu. C’est terrible à dire… mais si vous aviez été « centriste » ou de « droite », vous n’auriez eu aucune peine à rejoindre quelques idéaux qui ne vous appartiennent pas. Preuve en est : le double mandat. Ne répondez pas par la facilité du style : « J’en ai fait l’expérience » car cela ne serait pas crédible du fait que vous l’auriez, sans doute, prôné juste à la fin de votre mandat. En parlant de votre mandat… n’oubliez pas… que l’on vous observe… et que l’on vous attend au tournant.
    Juste encore un mot… si je devais vous rencontrer en ville, j’aurais le plaisir de vous saluer et de mentionner que c’est moi qui vous écris… et qui confirme à 100% mes propos. Peut-être… que là… vous daignerez me saluer à défaut de me répondre… ça…. j’en ai l’habitude.
    Pour finir, une citation grecque : le temps enseigne tous les hommes. Je la terminerai : malheureusement pas tous.
    La preuve ? Cela serait dommage que de donner la réponse. Il est bon de se regarder devant un miroir et s’ouvrir au blanc et au noir qui sont au fonds de nous… ainsi, on peut construire quelque chose de solide, comme la confiance et le respect.
    Bon courage…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *